bottes_cowboys

Un complice à quatre pattes

Me revoici devant vous, heureuse, (que dis-je? euphorique!). J’ai appris, le 7 mars dernier, une nouvelle extraordinaire pour moi que j’ai envie de vous raconter avec plus de détails, question de bien vous faire vivre toute l’émotion que ce beau projet engendre chez moi.

En novembre dernier, après avoir bien réfléchi à tous les aspects entourant cette grande idée qui trottait dans ma tête depuis plusieurs années déjà, j’ai décidé de me lancer et de faire une demande afin d’obtenir mon tout premier chien-guide. Je caressais ce rêve depuis 5 ans au moins, mais pour toutes sortes de raisons, j’avais dû abandonner l’idée, ma santé n’étant pas assez forte à cette époque pour que ce soit une expérience concluante. Mais cette fois-ci, après avoir perdu 150 livres suite à ma gastrectomie verticale, après avoir éliminé tout risque d’infection à ma jambe qui se porte infiniment mieux, voilà que tout redevenait possible pour enfin pouvoir me lancer dans ce beau projet.

Lorsque j’ai effectué les démarches envers la Fondation Mira, les gens autour de moi ont tout d’abord exprimé de la surprise, autant à l’égard des nouvelles tâches que cela allait exiger de moi, ma capacité de marcher plus ou moins longtemps versus ce que le chien allait demander comme exercice physique minimal ou bien, simplement, on dirait que personne ne semblait savoir à quel point j’aimais les chiens. Donc, oui, au départ, j’ai suscité la surprise totale avec mon nouveau projet. La seule qui était bien loin d’être surprise était mon amie Karine, qui est aussi ma collègue de travail et qui m’a toujours encouragée dans cette direction, répondant à mes bombardements de questions depuis des années à ce sujet. Et puis, il y avait aussi Sophie, une autre collègue et amie, qui vient tout juste d’avoir son premier chien-guide, qui était au courant de mon grand rêve et qui m’encourageait aussi.

De plus, il y avait également chez les intervenants avec qui je devais procéder à ma démarche, une espèce de réserve… Non pas qu’ils n’approuvaient pas mon idée ou qu’ils ne me croyaient pas capable, mais ce qui les rendaient un peu inconfortable était de pouvoir vérifier si le fait d’avoir un chien-guide allait m’aider au niveau de ma démarche avec ma jambe un peu capricieuse ou plutôt me nuire… Il fallait procéder à toutes sortes d’évaluations afin de le vérifier.

Ce qui fut fait, en plusieurs étapes, mais bel et bien fait. Après avoir évalué mes déplacements tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, on m’a invitée à me rendre à la Fondation Mira pour une première fois, le 11 février dernier, afin d’essayer concrètement avec plusieurs chiens pour voir comment ma jambe se comportait avec un chien juste à côté et comment, justement, le merveilleux guide à 4 pattes réagissait face à mon équilibre fragile.

Quelle expérience fascinante, extraordinaire! Imaginez mon émotion, une fois arrivée au chenil de la Fondation, devant tous ces adorables futurs chiens-guides rendus à diverses étapes du processus d’entraînement, qui semblaient tous vouloir nous faire la fête dès qu’on approchait des enclos… C’était comme pénétrer dans un tout nouvel univers… J’étais dans un autre monde où tout nous touche en plein coeur, où le ressenti prend tout à coup toute la place… Voilà que je prenais la pleine mesure de l’expérience que j’allais vivre et qu’une foule de questions surgissaient dans ma tête: «Qui, parmi tous ces chiens, vais-je avoir le bonheur de découvrir? Qui acceptera le mieux de pallier à ma démarche un peu plus lente et à ma fragilité d’équilibre sans s’en formaliser outre-mesure? Aurai-je le bonheur de vivre, durant ces quelques heures seulement, une connexion toute particulière avec l’un d’entre eux, qui m’aimera déjà et pour qui je ressentirai le même attachement réciproque?» À toutes ces questions, j’allais avoir des réponses dans les heures qui allaient suivre…

C’est à ce moment que j’ai véritablement expérimenté pour la première fois la marche avec un chien-guide. Si vous saviez comme c’est extraordinaire! Il s’agit véritablement d’un travail d’équipe où chacun des membres doit assumer parfaitement sa part de responsabilité et se connecter à l’autre de façon à être en symbiose et à marcher avec fluidité et sécurité. J’ai donc commencé à apprendre les différents commandements à donner au chien, de façon à travailler avec lui de la même façon que ce qu’il a appris en entraînement. C’était tout simplement fantastique!

Durant cette évaluation, j’ai eu le plaisir de marcher en compagnie de 5 chiens merveilleux: Cédille, Chiffon, Tucker et, finalement, Chêne et Perle, les deux derniers s’étant réellement démarqués par leur façon encore plus délicate et attentive de marcher avec moi.

Cédille est la toute première avec qui j’ai fait équipe. Tout allait bien, mais je crois que le fait de devoir marcher plus lentement l’indisposait un peu. Elle a très bien travaillé, mais aucun lien particulier ne s’est établi entre nous, sinon qu’elle est la toute première à m’avoir fait vivre l’expérience et pour cela, je ne l’oublierai jamais. Chiffon, quant à lui, n’a pas eu beaucoup la chance d’expérimenter la marche avec moi, car nous faisions également des tests avec différents types de harnais: conventionnel et fixe, le harnais fixe favorisant davantage le support et l’équilibre. Puisque Chiffon a dû me guider en ayant sur lui le harnais fixe pour la première fois, il a été tellement impressionné par cet outil qui lui était inconnu qu’il a été incapable de se concentrer sur le travail qu’il devait accomplir, si bien que nous n’avons pas pu compléter notre tour du chenil ensemble. Quant à Tucker, la promenade avec lui était formidable, mais tout comme Cédille, marcher lentement semblait représenter tout un défi.

Au fil de mes expérimentations, je découvrais tout de même une chose très importante: aucun obstacle ne semblait se mettre en travers de ma route pour réaliser mon rêve. Je parvenais à très bien marcher avec un chien-guide. Il ne restait qu’à trouver la perle rare qui allait avoir le petit supplément de patience et de vigilance nécessaire pour m’accompagner dans mes déplacements. J’étais donc survoltée à l’extrême, très émue aussi de constater que chacun de mes partenaires du jour avait sa propre façon de m’accueillir et d’agir, donc sa propre personnalité.

Laissez-moi à présent vous parler des deux chiens qui auront laissé une marque indélébile dans ma mémoire et dans mon coeur. Chêne, un magnifique Labernois d’un calme désarmant, semblait toujours zen. Pour lui, marcher plus lentement qu’à l’habitude ne semblait pas être un drame. Tout était parfait, même s’il m’arrivait de marcher accidentellement sur une de ses pattes à l’occasion. Il me faisait penser à un grand sage, qui semblait déjà vouloir se lier d’amitié avec moi, tout affectueux qu’il était, mais tout se faisait toujours dans le calme avec lui, ce que j’appréciais énormément. Je l’ai tout de suite trouvé très attachant, surtout qu’au moment où on lui a enlevé son harnais, il aurait pu aller gambader n’importe où, mais il restait près de moi, s’abandonnant à mes caresses et y répondant par tout autant d’affection. Ça y est, j’étais conquise…

Perle, de son côté, était une merveilleuse Saint-Pierre pleine de vie, toujours heureuse de tout et très enjouée. Elle était une grande affectueuse qui n’avait jamais trop de caresses et qui se lançait dans des élans d’affection à la moindre occasion. Plus excitée que son prédécesseur, il fallait parfois l’inviter à se calmer un peu, mais au travail, elle démontrait une attention exceptionnelle. Que dis-je? Une protection, même. Dès mon premier petit manque d’équilibre, elle s’est rendu compte que j’étais plus fragile et qu’il fallait non seulement ralentir la cadence, mais aussi veiller plus particulièrement sur moi. C’est du moins ce qu’elle a entrepris immédiatement de faire, veillant sur moi tel un ange bienveillant, jetant toujours un coup d’oeil vers moi pour s’assurer que tout allait bien de mon côté durant notre petite balade dans le chenil. Inutile de vous dire qu’elle m’avait fait littéralement fondre, elle aussi, par son attitude protectrice et bienveillante. En plus, lorsqu’elle s’est retrouvée sans harnais, elle est venue se coucher sur mon pied fragile, comme pour continuer à le protéger. C’était très touchant de découvrir d’elle sa personnalité toujours joyeuse, protectrice et aimante.

Suite à cet après-midi d’émotions intenses et de pur bonheur, les intervenantes et moi-même constations que non seulement mes petites difficultés d’équilibre à cause de ma jambe accidentée ne causaient aucun problème avec la marche avec un chien-guide, mais qu’en plus, ça se faisait très bien et que j’allais en retirer une aide précieuse.

Mais le tout ne s’arrêtait pas là. Il fut convenu que j’allais devoir passer d’autres petits tests deux semaines plus tard environ, lorsque les chiens auraient encore davantage avancé dans leur entraînement, afin de voir toutes les possibilités qui pourraient s’offrir à moi en vue de la classe adaptée d’avril prochain. C’est ainsi que le 4 et le 7 mars dernier, j’ai eu encore le bonheur de revivre la marche avec chien-guide en faisant d’autres tests, pour finalement recevoir la confirmation que j’allais être admise en classe de chien-guide du 2 au 26 avril prochain.

Imaginez l’allégresse qui s’est emparée de moi à l’annonce de cette heureuse nouvelle! J’étais si heureuse que j’en pleurais de joie. C’est avec une grande fébrilité et une hâte sans borne que j’attends avec impatience qu’arrive enfin le 1er avril, date à laquelle j’arriverai à l’hébergement de la Fondation Mira où je vivrai un merveilleux mois d’entraînement intensif avec mon futur complice à 4 pattes. Vous pouvez être assurés que durant mon séjour là-bas, je vous offrirai mes impressions détaillées au fur et à mesure, question de vous faire vivre avec moi ces émouvantes tranches de vie.

À très bientôt pour la suite!

Commentaires sur ce billet

  1. Doris says:

    Bonjour , moi je suis fier de toi ,et de ton courage et j’aime bien lire ce qui t’arrive dans la vie de beau ,tu sais quand ont n’as une amie comme toi qui est déterminée, ca me donne du courage des fois ont se pleins pour rien et quand ont entend dire ou ont lire ton histoire ca me fait réfléchir ,continue je t’aime bien a bientôt Doris bisou.

    • Bonjour Doris, wow! Merci pour ce beau commentaire! Oui, j’aime tellement partager avec vous ce qui m’arrive de beau que j’en ai consacré un blogue tout entier! Le blogue du bonheur! Quelle idée, se concentrer sur ce qui rend heureux! Oui, il m’arrive tout plein de choses magnifiques et j’ose espérer que celles-ci vous inspirent tous et vous font du bien. C’est contagieux, le bonheur! Merci de m’avoir écrit et n’hésitez pas à revenir souvent!

  2. louise champagne says:

    Bonjour Cynthia j ai lue ton article pour ton chien j ai beaucoup aimé, j ai hate d avoir d autres nouvelles et son nom, tu l a bien mérité suis folle de joie pour toi, moi aussi suis malade et reste seule a la maison, j aurais aimé mais pas le droit et ai pas la santé, souvent hopital opérations alors il sera seul ici tu vois suis mal pris, mais au moins toi tu peux tu as ton copain aussi en passant qui est tres gentil et tres bon pour toi alors profite de ton bonheur et merci de ns le partager, je vs aimex0x0x0

    • Bonjour Louise, eh bien! Merci pour tes encouragements. Ça me touche beaucoup. Je ne savais pas que tu avais des ennuis de santé. J’espère que tu gardes toujours le moral. C’est si précieux de rester positif en toute circonstance! Oui, je donnerai plein de nouvelles durant mon séjour, question de vous le faire vivre un peu avec moi. Merci pour ce beau commentaire et au plaisir de te relire!

  3. France Denis says:

    Quel plaisir de lire ces lignes. Étant la famille d’accueil de Chêne, j’étais contente de voir que notre vieux garçon (c’est le qualificatif que nous lui avions donné suite à son comportement calme et posé), ai été à la hauteur de sa mission. J’ai adoré lire ton expérience, cela nous fait voir l’autre côté de la médaille de la mission chez Mira, l’évaluation, le processus, l’acceptation ect… Comme famille d’accueil, nous aimons ces chiens comme s’ils étaient les nôtres, alors de voir leur réussite à travers ton parcours nous réconforte énormément. Merci d’avoir pris le temps de partager ce moment avec nous, je t’en suis très reconnaissante. Je profite du moment pour te féliciter pour cette belle étape que tu as franchis, et je te souhaite tout le bonheur du monde avec ton futur copain à quatre pattes.
    France

    • Oh! France! Merci tellement pour ce beau témoignage! Tu sais, pour nous aussi c’est extraordinaire de connaître l’autre côté de la médaille, de savoir ce que vivent les chiens au tout début de leur vie, avant de devenir nos précieux guides et amis. C’est fascinant pour nous aussi, crois-moi! Oui, Chêne a été tout à fait à la hauteur de sa mission, bien sûr! J’ai eu l’occasion de marcher avec lui deux fois, d’ailleurs. J’adore son attitude calme et posée. Il est toujours zen, gracieux, on dirait… C’est comme si rien ne le dérangeait. (rire) Génial! Oui, je te promets qu’il y en aura d’autres, des articles comme celui-ci, à mesure que je vivrai mon expérience chez Mira. Tant mieux si cela vous plaît et vous fait voir l’autre côté. Vous devez tellement être fiers de savoir où ils sont rendus, parce que je te comprends quand tu dis que vous les aimez comme si c’étaient les vôtres. Oh oui! Mon amoureux aurait bien aimé être famille d’accueil justement, mais la séparation l’effraie un peu… Un gros merci pour ton témoignage et ne te gêne pas pour réécrire! Ça me fait vraiment plaisir, à moi aussi.

  4. ginette maltais says:

    je suis tres sur que sa vas tres bien aller moi sa fait 8 ans que j,ai la mienne sa pas ete toujours facile m,ai j,ai passer aux travers je t,envois des ondes positives a bientot je t,embrasse cher katia xxxxxxxx

    • Merci Ginette pour ce beau message… Tu as la tienne depuis longtemps? eh bien, c’est super ça! Je pars demain, alors j’aurai plein de choses à vous raconter, c’est officiel! Un gros merci encore!

  5. Marie-Joie says:

    Bonjour mon amie Katia. Je suis fière pour toi. Je te souhaite un bon mois d’entraînement. J’espère que ça va bies se passer. Bonjour. Je te souhaite bonne chance.

    • Merci beaucoup, mon amie Marie, pour ton beau message. Oui, ce sera un mois intense, plein de beaux rebondissements et ça commence demain soir! J’aurai plein de choses à raconter, tu vas voir! Suis ça de près! Un gros merci encore!

  6. venise lemieux says:

    Bonjour Katia.
    Félicitation pour ta perte de poids, qui montre toute
    la détermination qui t’habite.
    et pour ton complice a 4 pattes, BRAVO.ton récit est tres interessant.J’ai hate de lire la suite.Et je suis certaine que tu vas apprécier beaucoup sa présence.Bonne semaine, et je t’aime beaucoup. Contunue a m’éverveiller avec ta belle musique.

  7. andre turmel says:

    wow katia je suis tres emu et sensible desoler mais jai eu larme a l’oeil jsuis tres fier et contant pour toi enfin tu va vivre une merveilleuse vie plus independante jte félicite et donne moi des nouvelle bientot stp et bonne chance avec tes chien et bon sejour la bas merci andre turmel bisous xxxxx

  8. Véronique says:

    Quel beau texte Katia! En tant que famille d’acceuil (famille de Perle) on se fait souvent dire des commentaires tel que: « je ne sais pas comment vous faites, je ne serais jamais capable de m’en débarraser ». Ce que les gens ne comprenne pas c’est qu’on ne se « débarasse » pas du chien, mais on l’aide à accomplir ce que votre futur compagnion à 4 pattes fera dans quelques jours! Je meurs d’impatience de connaitre la suite de botre aventure! Merci de partager un petit bout de votre expérience avec nous! En tant que famille d’acceuil c’est très enrichissant et très gratiffiant! Ça nous permet de mettre un petit baume sur notre coeur si déchiré depuis l’entrée au chenil de notre toutou adoré! J’ai hâte d’avoir de vos nouvelles une fois que vous serez à la fondation pour votre entrainement! Je suis sûre que vous y trouverez votre match parfait!

  9. Jocelyn says:

    Allo ma belle Katia! Que de bonnes nouvelles de ce temps-ci. Je suis très heureux pour toi. Lâches pas

  10. Jacqueline Blanchette says:

    C’est une joie que de voir tous les changements qui se présentent pour toi … moi après plusieurs années d’attente j’en suis arrivée a avoir perdu 50 lbs et il m’en reste un autre mais le plus frappant et cette chair qui pend sous les bras et je me demande qu’est ce qui pendra plus tard hi hi mais je prends le tout lentement car je ne marche plus normalement et je porte maintenant un corset pour mon dos mais voyant que toi enfin il y a du bon et bien peut-être que moi aussi je pourrais espérer. Continue et ne lâche pas c’est si merveilleux de te voir avec ta famille dans toutes ces belles fêtes country… on t’aime toi et les tiens xxx

  11. Francine Duguay says:

    Ce que je suis contente pour toi Katia! Je sais que tu rêvais depuis longtemps d’un chien-guide. Ce sera entre Chêne ou Perle je crois! C’est à suivre….bisous!

  12. suzie says:

    J te souhaite que tt s passe bien ma belle avec ton chien guide vite la suite bisous

Répondre à louise champagne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *